Regard sur les Etats-Unis

mardi 27 novembre 2007

Hillary Clinton et les attaques verbales

Alors qu’il y a tout juste quelques semaines, Hillary Clinton se plaignait des attaques verbales dont elle était la cible ; il semble que la candidate se soit décidée à contre-attaquer. Ce soudain retournement de situation fait suite à la parution d’un sondage donnant Obama vainqueur en Iowa, alors qu’Hillary Clinton arrivait en tête jusqu’à présent.
Selon la plupart des analystes politiques, il s’agit d’une preuve supplémentaire qu’Hillary commence à prendre très au sérieux son principal adversaire.
Les attaques verbales se sont concentrées sur plusieurs sujets clés : réforme du système de santé, politique étrangère et financement de campagne. La candidate estime, par exemple, que la réforme du système de santé prônée par le sénateur de l’Illinois ne couvrira pas l’ensemble de la population. Ce dernier a répliqué que Mme Clinton allait forcer tous les américains à prendre une assurance et qu’elle ne précisait pas combien elle taxerait ceux qui ne peuvent s’assurer.
En ce qui concerne la politique étrangère, Hillary Clinton a expliqué qu’elle avait acquis plus de 35 années d’expérience dont 8 lorsqu’elle était First Lady. Obama lui a rétorqué, que l’ancienne secrétaire d’Etat Madeleine Albright ne pensait certainement pas qu’Hillary incarnait le visage de la politique étrangère américaine lors de l’Administration Clinton.
Une chose est certaine : la campagne pour la primaire Démocrate entre dans une nouvelle ère : celle d’un duel Obama-Clinton beaucoup plus équilibré… Les électeurs départageront les deux prétendants. En attendant, John Edwards fait semblant d’ignorer l’affrontement. C’est peut-être, finalement, la meilleure chose à faire.

dimanche 25 novembre 2007

Etats Cruciaux : le New Hampshire (2)

Description :
Le New Hampshire est un petit Etat de 1,2 millions d’habitants situé au Nord-Est des Etats-Unis. Sa capitale Concord est située au Sud-Est de l’Etat. Sa population est à 96% blanche. Les Afro-Américains ne représentent que 0,7% de la population totale de l’Etat.
Gouverneur :
John Lynch (D) jusqu’en 2008.
Sénateurs :
John Sununu (R) et Judd Gregg (R).
Députés :
2 Démocrates.
Politique :
Le New Hampshire est l’Etat où se déroule la première primaire de la campagne présidentielle. Il s’agit donc d’un formidable tremplin pour les candidats Démocrates et Républicains arrivant à s'imposer dans cet Etat. Du fait de sa petite taille, le New Hampshire permet aux électeurs de rencontrer personnellement les candidats. Hillary Clinton du côté des Démocrates est pour le moment largement en tête. Du côté des Républicains, la campagne est plus serrée, l’ancien gouverneur voisin Mitt Romney et le gagnant de la primaire en 2000, John McCain, sont bien placés, mais Rudy Giuliani n’est pas nettement distancé et pourrait s’imposer. Enfin, un grand nombre d’électeurs indépendants pourront voter dans la primaire de leur choix.
Processus électoral :
Le New Hampshire utilise le système des primaires. Tout comme le caucus de l’Iowa, les primaires du New Hampshire constituent les premiers grands évènements de la course à l’investiture. Le 22 janvier 2008, l’ensemble des électeurs des partis Républicains et Démocrates se rendent aux urnes et votent pour leur élection respective. Ensuite chaque parti décide selon son propre système et selon les résultats du scrutin, afin de désigner les délégués pour les conventions nationales des partis.
La campagne du New Hampshire du fait de la proximité entre les candidats et les électeurs, permet de juger le dynamisme des candidats. L’approche intimiste créée, permet d’évaluer les véritables qualités des candidats et leur vraie personnalité. Cette dernière ne ressort pas en général, lors de meetings plus importants dans les grands Etats.
En cas de très mauvais résultats, certains candidats abandonnent la course à la présidentielle après le caucus de l’Iowa et la primaire du New Hampshire.

samedi 24 novembre 2007

La Folie Black Friday

Non vous ne revez pas il s'agit bien des clients dormant devant les magasins en attendant l'ouverture des soldes du Black Friday ! (une petite recherche sur youtube suffit pour illustrer la folie à l'ouverture des magasins, parfois dès 5h du matin !)

La tradition de Thanksgiving

La fête du Thanksgiving vient d’être célébrée ce jeudi aux Etats-Unis. Les américains ont pour habitude de la célébrer chaque année, le quatrième jeudi du mois de Novembre.
Cette tradition remonte au XVIIème siècle, lorsque les premiers colons européens du Mayflower s’installèrent sur le sol américain. Peu habitués aux conditions climatiques du nord-est des Etats-Unis et manquant d’expérience en matière agricole, la moitié des premiers colons n’ont pas survécu. Au début de l’année 1621, un indien rencontre les immigrants ayant survécu à l’hiver. Il va alors leur donner de la nourriture, et leur apprendre à récolter et à planter. Lors de la récole d’automne, le gouverneur des colons a invité les indiens en guise de remerciement, lors d’un grand repas. Au menu de celui-ci figuraient en bonne place, des dindes sauvages.
Depuis la tradition a perduré, et la plupart des familles américaines organisent un repas autour d’une dinde. Certaines associations venant en aide aux sans-domiciles fixes, ont pour habitude de distribuer des denrées la veille de la célébration.
Le lendemain de Thanksgiving, les consommateurs se ruent traditionnellement dans les magasins pour acheter leurs cadeaux de Noël. Ce vendredi est généralement appelé : le Black Friday. Cette année, les analystes tablent sur 130 millions de consommateurs dans les magasins pour la seule journée de vendredi !
Il s’agit d’un des indices les plus fiables de la confiance des consommateurs américains.

Le calendrier de l'élection présidentielle


Pour finir, voici les dates de l'élection proprement dite :
4 Novembre 2008 : Election Présidentielle
15 Décembre 2008 : Proclamation du résultat officiel par le collège électoral
20 Janvier 2009 : Inauguration Day : le(a) nouveau(elle) président(e) de la république prend ses fonctions

Le calendrier des primaires Républicaines

Afin d’y voir un peu plus clair dans le calendrier électoral américain, voici les dates de toutes les primaires du parti Républicain :
3 Janvier 2008 : Caucus de l’Iowa
5 Janvier 2008 : Primaire du Wyoming
8 Janvier 2008 : Primaire du New Hampshire
15 Janvier 2008 : Primaire du Michigan
19 Janvier 2008 : Caucus du Nevada, Primaire de la Caroline du Sud
29 Janvier 2008 : Primaire de Floride
5 Février 2008 : Super Tuesday : Primaires de l’Alabama, Arizona, Arkansas, Californie, Connecticut, Géorgie, Illinois, Missouri, New Jersey, New York, Oklahoma, Tennessee, Utah et de Virginie-Occidentale
Caucus de l’Alaska, Colorado, Delaware, Minnesota, Montana et du Dakota du Nord
9 Février 2008 : Primaire de Louisiane, Caucus du Kansas
12 Février 2008 : Primaires du Maryland et de Virginie, Caucus de D.C
19 Février 2008 : Caucus de Washington, Primaire du Wisconsin
4 Mars 2008 : Primaires du Massachussetts, Ohio, Rhode Island, Texas et du Vermont
11 Mars 2008 : Primaire du Mississippi
22 Avril 2008 : Primaire de Pennsylvanie
6 Mai 2008 : Primaires de l’Indiana et de la Caroline du Nord
17 Mai 2008 : Caucus du Maine
20 Mai 2008 : Primaires du Kentucky et de l’Oregon
27 Mai 2008 : Primaire de l’Idaho
3 Juin 2008 : Primaires du Nouveau-Mexique et du Dakota du Sud
6 Juin 2008 : Caucus d’Hawaii
28 Juin 2008 : Caucus du Nebraska
1 au 4 Septembre 2008 : Convention Républicaine de Minneapolis (le candidat Républicain est alors officiellement désigné)

Le calendrier des primaires Démocrates

Afin d’y voir un peu plus clair dans le calendrier électoral américain, voici les dates de toutes les primaires du parti Démocrate :
3 Janvier 2008 : Caucus de l’Iowa
8 Janvier 2008 : Primaire du New Hampshire
15 Janvier 2008 : Primaire du Michigan
19 Janvier 2008 : Caucus du Nevada
26 Janvier 2008 : Primaire de Caroline du Sud
29 Janvier 2008 : Primaire de Floride
5 Février 2008 : Super Tuesday : Primaires d’Alabama, Arizona, Californie, Connecticut, Delaware, Géorgie, Illinois, Missouri, New Jersey, New York, Caroline du Nord, Oklahoma, Rhode Island, Tennessee et de l’Utah
Caucus d’Alaska, Colorado, Idaho, Dakota du Nord, Kansas, Minnesota et du Nouveau-Mexique
9 Février 2008 : Primaires de Louisiane, Caucus du Nebraska et de Washington
10 Février 2008 : Caucus du Maine
12 Février 2008 : Caucus de D.C, Primaires du Maryland et de la Virginie
19 Février 2008 : Caucus d’Hawaii et Primaire du Wisconsin
4 Mars 2008 : Primaires du Massachusetts, Ohio, Vermont et du Texas
8 Mars 2008 : Caucus du Wyoming
11 Mars 2008 : Primaire du Mississippi
1 Avril 2008 : Primaire de Pennsylvanie
6 Mai 2008 : Caucus de l’Indiana
13 Mai 2008 : Primaire de Virginie-Occidentale
20 Mai 2008 : Primaires du Kentucky et de l’Oregon
1 Juin 2008 : Primaire de Puerto Rico
3 Juin 2008 : Primaires du Montana et du Dakota du Sud
25 au 28 Août 2008 : Convention Démocrate de Denver (le candidat Démocrate est alors officiellement désigné)

jeudi 22 novembre 2007

Happy Thanksgiving !

Comme chaque année, le Grand Magasin Macy's présente sa Parade Annuelle de Thanksgiving !
Véritable institution outre-Atlantique, la parade met en scène des personnages de séries télévisées en ballon géant. La parade va mobiliser plus de 10 000 participants, dont environ la moitié seront des employés du magasin. Elle sera retransmise en direct sur le network NBC et partira de la 77ème rue près de Central Park, jusqu'au magasin sur Herald Square.
Happy Thanksgiving !

Hillary Clinton et Mitt Romney en tête des soutiens des membres du Congrès

Les candidats à la présidentielle de 2008 ne cherchent qu’une seule chose : faire adhérer le maximum d’électeurs aux valeurs qu’ils défendent. Pour évaluer la popularité des candidats, on se réfère aux sondages et enquêtes d’opinion fournissant la tendance des électeurs à un moment donné.
Mais un autre indicateur peut illustrer les chances des différents candidats à être investis par leur parti : le nombre de parlementaires qui les soutiennent.
A ce petit jeu, du côté Démocrate, c’est Hillary Clinton qui se démarque très nettement avec 71 membres du Congrès la soutenant. Elle distance largement son plus proche adversaire Barack Obama (avec 27 parlementaires), John Edwards (15), Chris Dodd (10), Bill Richardson (7) et Joe Biden (1). On peut donc en déduire la puissance de la campagne d’Hillary qui a réussi à obtenir le soutien de la plupart des parlementaires Démocrates.
En revanche, du côté Républicain, c’est déjà beaucoup plus serré. Mitt Romney arrive en tête en obtenant le soutien de 33 parlementaires, il est suivi de près par John McCain (28), puis Rudy Giuliani (25), Fred Thompson (21), Duncan Hunter (7) et Mike Huckabee (2). On distingue donc que les 4 premiers candidats ont approximativement le même nombre de soutiens.
Même si cet indicateur ne présage en aucun cas du résultat final des primaires, il souligne la différence entre le parti Démocrate (soutenant massivement Hillary Clinton) et le parti Républicain (beaucoup plus divisé entre les principaux prétendants) au Congrès.
Pour en savoir plus :
- Le site The Hill pour connaitre le nom des parlementaires soutenant un candidat à la présidentielle.

mardi 20 novembre 2007

60ème anniversaire de la cérémonie de Thanksgiving à la Maison-Blanche

Comme chaque année, le président des Etats-Unis a respecté la tradition qui consiste à gracier une ou plusieurs dindes avant les fêtes de Thanksgiving. Aujourd'hui à l'occasion du 60ème anniversaire de cette cérémonie, le président Bush a gracié deux dindes originaires de l'Indiana. Cette tradition américaine date de la présidence d'Harry Truman.

Barack Obama devance Hillary Clinton dans l’Iowa

C’est l’évènement de la journée : selon le dernier sondage ABC Poll réalisé dans l'Iowa, Barack Obama arrive en tête des sondages avec 30% des intentions de vote contre 26% pour Hillary Clinton et 22% pour John Edwards.
Il s’agit d’une surprise relative, car depuis quelques jours Hillary Clinton perd du terrain dans les enquêtes d'opinion. Dominant les sondages nationaux, la candidate s’est faite quelque peu secouée par ses adversaires Démocrates, lors des deux derniers débats télévisés. John Edwards et Barack Obama ont en effet dirigés l’essentiel de leurs critiques à son égard. En restant en tête des sondages durant de nombreux mois, l’ex-première dame des Etats-Unis a la position la plus inconfortable de la campagne : celle de leader des sondages.
D’ailleurs Hillary l’a bien compris : ces deux candidats l’attaquent car elle est en tête a-t-elle affirmée lors du dernier débat de Las Vegas. M. Edwards, pour sa part, a notamment fait valoir qu’elle n’apportera pas le changement qu’elle promet et se contentera de préserver le système américain actuel.
Une chose est sure, l’Etat de l’Iowa est crucial pour la course à l’investiture chez les Républicains et les Démocrates. Un échec en Iowa pourrait avoir des conséquences dramatiques pour Mme Clinton, qui se doit de réagir pour repasser en tête des sondages. Les évènements de ces derniers jours nous montrent toutefois que la campagne risque d’être plus serrée qu’elle n’y parait.

lundi 19 novembre 2007

Le FBI dénonce une hausse de plus de 8% des crimes haineux

Le FBI vient de rendre public des conclusions alarmantes : les crimes haineux ont augmenté d’environ 8% l’année dernière sur l’ensemble du pays. Les autorités ont en effet reporté plus de 7500 incidents criminels en 2006 visant des victimes en raison de leur origine ethnique, leur religion, leur orientation sexuelle, leurs problèmes physiques ou mentaux.
Il faut toutefois relever que les incidents ayant eu lieu dans la ville de Jena (Louisiane) ne sont pas inclus dans ce rapport.
L’affaire Jena a commencé durant le mois d’août 2006 après qu’un étudiant noir se soit assis sous un arbre qui était en lieu de rendez-vous habituel pour les étudiants blancs. Ces derniers en guise de représailles, avaient accroché un nœud coulant à une branche du même arbre. Ils furent suspendus de l’école mais ne furent pas poursuivis par la police. En revanche, dans le même temps, six étudiants noirs ont été inculpés pour tentative de meurtre après avoir un peu secoué un étudiant blanc, en décembre 2006.
Les associations de défenses des droits civiques s’érigent désormais dans tous le pays pour condamner la différence de traitement entre les étudiants noirs et leurs camarades blancs.
Selon le FBI, les incidents apparus à Jena ne seraient malheureusement pas isolés. En effet, une augmentation des crimes haineux avait été constatée par les autorités depuis déjà plusieurs mois.
Simples incidents isolés ou retour de la ségrégation raciale dans les Etats sudistes ? Seul l’avenir nous le dira…

samedi 17 novembre 2007

Etats Cruciaux : l'Iowa (1)

Description :
L’Iowa est un petit Etat d’environ 3 millions d’habitants situé au centre nord des Etats-Unis. Sa capitale, Des Moines, est située au centre de l’Etat. Sa population est à 94% blanche. Les Afro-Américains ne représentent que 2% de la population totale de l’Etat.
Gouverneur :
Chet Culver (D) jusqu’en 2010.
Sénateurs :
Tom Harkin (D) et Charles Grassley (R).
Députés :
3 Démocrates et 2 Républicains.
Politique :
L’Iowa est un Etat partagé entre les libéraux Démocrates et les conservateurs Républicains. Les élections qui s’y déroulent sont particulièrement serrées. En 2000, l’Iowa avait voté pour Al Gore, mais en 2004, c’est Georges W. Bush qui l’a remporté. Pour chaque élection, cela s’est joué à 1% des électeurs. Les principaux candidats Républicains ont du mal à percer chez l’électorat conservateur. Du côté des Démocrates, c’est Hillary Clinton qui aura du mal à convaincre un électorat fermement partisan des compromis et de la négociation, du fait de son vote en faveur de la guerre en Irak. Près des ¾ des électeurs participant au caucus Républicain s’estiment conservateurs. Un peu plus de la moitié des électeurs du caucus Démocrate s’estiment être des libéraux.
Processus électoral :
L’Iowa utilise le système du caucus. Il s’agit du rassemblement des militants politiques locaux d’un parti politique, dans le but de désigner un candidat pour l’investiture de son parti à la présidentielle. Dans la soirée du 3 Janvier 2008 pour les Républicains et pour les Démocrates, des milliers d’électeurs enregistrés tiendront des réunions dans chacune des circonscriptions électorales de l’Iowa. Tous les électeurs de la circonscription vont se séparer en plusieurs groupes soutenant chacun un candidat à l’élection présidentielle. Une fois ces groupes de soutien constitués, chaque circonscription électorale envoi un certain nombre de délégués à la première d’une série de conventions qui s’achèvera sur la convention nationale de l’été 2008 (les délégués des circonscriptions désignent des délégués du comté, qui désignent des délégués aux conventions de l’Iowa, qui sélectionnent des délégués pour la convention nationale du parti).
Les caucus ont exactement la même fonction que des élections primaires, mais au lieu de voter directement pour un candidat, les électeurs désignent des délégués.
Le caucus de l’Iowa est le premier du calendrier électoral. Il a donc une importance considérable. La campagne des différents candidats en Iowa est extrêmement suivie par les médias. Chacun des candidats ne doit pas négliger de faire campagne dans cet Etat qui peut créer la surprise. Dans les prochaines semaines, les candidats vont donc passer beaucoup de temps dans cet Etat afin de remporter les caucus de l’Amérique profonde.
La bataille pour l’Iowa est donc lancée… Il ne reste plus que quelques jours pour percer dans cet Etat politiquement stratégique.

La Charte de REU


Voici la charte de bonne conduite (ou nétiquette) de Regard sur les Etats-Unis.
Ces règles s’adressent aux lecteurs du site désireux de déposer des commentaires.
Pour toute remarque, suggestion, information, vous pouvez nous envoyer un mail à l’adresse suivante : opinionsinternationales@gmail.com
Regard sur les Etats-Unis attache beaucoup d’importance à vos commentaires mais en raison d’un grand nombre de mails reçus, nous nous excusons par avance si nous n’avions pas le temps de vous répondre.

1. Avant de déposer un commentaire, vérifiez bien que celui-ci traite du sujet de l’article.

2. Evitez de laisser un commentaire anonyme.

3. En cas de réponse à un autre commentaire, vous pouvez copier une partie du message de votre interlocuteur pour une meilleure compréhension de vos lecteurs.

4. Les commentaires agressifs et injurieux ne seront pas publiés.

5. Veuillez rester correct avec vos interlocuteurs, le blog est généralement un amplificateur de conflits, l’absence de contact physique entre les intervenants augmente les tensions.

6. Evitez le langage SMS et les abréviations incompréhensibles.

7. Evitez d’utiliser les majuscules lorsqu’elles ne sont pas nécessaires.

8. Ne postez pas de commentaires simplement pour faire remarquer les fautes de frappes et autres erreurs orthographiques.

9. La falsification (usurpation d’identité) et la mystification (pseudos multiples) ne seront pas tolérées.

10. Toute publicité pour un blog ou site internet ne sera pas publiée. Néanmoins, les liens ou trackback seront acceptés sauf s’il s’agit d’une publicité déguisée.

11. Avant de diffuser une information, vérifiez son exactitude et la valeur de votre source. Si vous avez un doute sur la pertinence de votre information, indiquez-le dans votre commentaire.

Note à propos des commentaires publiés sur le blog :

- Les commentaires publiés sur le site seront référencés dans les moteurs de recherche. Relisez-vous avant de publier votre commentaire, toute publication sera définitive. Regard sur les Etats-Unis ne s’engage pas à les retirer une fois qu’ils seront publiés.

Pour rédiger cette charte, Regard sur les Etats-Unis s’est inspiré de Nethique, Loic Le Meur, Eric Delcroix

vendredi 16 novembre 2007

Election présidentielle 2008 : sondages du mois de Novembre 2007

A un peu plus d’un mois du début des primaires, Regard sur les Etats-Unis fait le point sur les derniers sondages. Il s’agit de sondages nationaux et non locaux et doivent donc être observés avec une certaine prudence.
I - Election Générale :
Sondage NBC News / Wall Street Journal (5 Novembre 2007)
Rudy Giuliani (R) : 45% contre Hillary Clinton (D) : 46% , Indécis : 9%
Rudy Giuliani (R) : 42% contre Barack Obama (D) : 44% , Indécis : 14%
Rudy Giuliani (R) : 44% contre John Edwards (D) : 45% , Indécis : 11%
John McCain (R) : 43% contre Hillary Clinton (D) : 47% , Indécis : 10%
Mitt Romney (R) : 39% contre Hillary Clinton (D) : 50% , Indécis : 11%
Mitt Romney (R) : 36% contre Barack Obama (D) : 48% , Indécis : 16%
Fred Thompson (R) : 37% contre Hillary Clinton (D) : 51% , Indécis : 12%
II - Primaire Démocrate :
Sondage Fox News / Opinion Dynamics Poll (Effectué le : 14 Novembre 2007)
Intentions de vote :
- Hillary Clinton : 44%
- Barack Obama : 23%
- John Edwards : 12%
- Bill Richardson : 5%
- Dennis Kucinich : 2%
- Joseph Biden : 1%
III - Primaire Républicaine :
Sondage Fox News / Opinions Dynamics Poll (Effectué le : 14 Novembre 2007)
Intentions de vote :
- Rudy Giuliani : 33%
- John McCain : 17%
- Fred Thompson : 12%
- Mike Huckabee : 8%
- Mitt Romney : 8%
- Duncan Hunter : 3%
- Ron Paul : 3%
IV - Commentaires :
Depuis le mois de septembre, on peut noter plusieurs évolutions dans les sondages nationaux.
Pour ce qui est des Démocrates, Hillary Clinton conforte sa très large avance par rapport à ses adversaires. A l’inverse, la côte de popularité de Barack Obama s’effrite. John Edwards peine à faire décoller sa campagne, même si on note une légère hausse de 4% d’intentions de vote par rapport à septembre.
Du coté des Républicains, c’est déjà plus serré. Rudy Giuliani perd du terrain face à ses adversaires. John McCain a réussi à percer et devient un challenger relativement sérieux pour l’ancien maire de New York. Fred Thompson, depuis qu’il a lancé officiellement sa campagne, ne cesse de voir sa cote de popularité diminuer. Mitt Romney, au niveau national, n’arrive pas à se faire entendre mais gagne du terrain dans beaucoup d’Etat cruciaux pour la course à la présidentielle.
Au niveau de l'élection générale, l'écart se resserre entre les Démocrates et les Républicains, même si pour le moment, ces derniers ne parviennent pas à s'imposer contre n'importe lequel de leurs adversaires.

jeudi 15 novembre 2007

Giuliani domine les sondages dans le Nevada

Il faut toujours se méfier des sondages nationaux. La preuve en est : Giuliani devancé au niveau national par sa rivale Démocrate, l’emporterait dans une hypothétique élection générale dans l’Etat du Nevada. En effet, selon un dernier sondage, Rudy Giuliani l’emporterait à 47% contre 46% pour Hillary Clinton.
L’Etat du Nevada a toujours été un bastion des Républicains entre les années 70 et 80. À l’époque la population était majoritairement blanche. Mais depuis quelques années, de nouveaux arrivants sont venus bouleverser la donne, notamment dans la ville de Las Vegas. De nombreux hispaniques et asiatiques viennent dans la capitale du jeu, pour trouver un emploi. Cette population vient bouleverser les grandes tendances établies.
Pour ce qui est des Démocrates, Hillary Clinton arrive largement en tête en devançant Barack Obama de 28 points. John Edwards, quant à lui, n’arrive pas à percer.
Les électeurs du Nevada ne sont donc pas si prévisibles qu’ils en ont l’air…

mardi 13 novembre 2007

Les évangélistes se divisent

Du côté Républicain, les évangélistes sont au cœur de toutes les attentions depuis le début de la campagne présidentielle. Néanmoins, ceux-ci ne sont pas parvenus à s’unir derrière l’un des candidats à l’investiture du parti pour l’élection de 2008.
Le plus gros coup a certainement été réalisé par Rudolph Guiliani, la semaine dernière, en parvenant à obtenir le soutien surprise de Pat Robertson : fondateur de la coalition chrétienne. Ce soutien d’un des plus puissants conservateurs tombe à pic pour l’ancien maire de New York, alors même qu’il supporte le droit à l’avortement et à divorcé plusieurs fois.
Mais à ce petit jeu, les autres candidats ne sont pas en reste. Fred Thompson vient d’annoncer qu’il avait reçu le soutien du National Right to Life Committee. Lui aussi avait bien besoin de cette reconnaissance, car sa campagne peine à s’imposer. Rappelons que le candidat était rentré tardivement en campagne, avec l’espoir de satisfaire la base de l’électorat Républicain conservateur.
Mitt Romney, quant à lui, a obtenu les soutiens de l’activiste conservateur Paul Weyrich et du président de l’Université Evangélique Bob Jones de Greenville (Caroline du Sud).
Enfin notons le ralliement de Sam Brownback à John McCain, la semaine dernière, ce qui a permis à ce dernier d’obtenir le soutien du leader des conservateurs chrétiens au Sénat.
La course à l’investiture ne fait que commencer…

dimanche 11 novembre 2007

Enjeux de Campagne : La Guerre en Irak (6)

Nous achevons cette semaine, notre série consacrée aux enjeux de la campagne présidentielle américaine en nous intéressant à la question cruciale de la gestion de la guerre en Irak. Il semble que ce thème sera le plus important de la campagne. Chacun des candidats sait pertinemment que la situation instable en Irak pourrait faire basculer le scrutin d’un côté, comme de l’autre.
Du côté des Démocrates :
Hillary Clinton avait voté en faveur de l’envoi des troupes en Irak. Pourtant elle affirme désormais qu’elle aurait voté différemment si elle avait eu connaissance des éléments qu’elle connait actuellement. Elle souhaite à présent un retrait progressif des troupes et s’est toujours opposée à la stratégie du président Bush en faveur d’un renforcement de la présence militaire américaine dans la région. John Edwards n’est pas tout à fait dans la même situation qu’Hillary Clinton mais s’en rapproche fortement. Ayant voté à l’origine pour l’envoi des troupes en Irak, il a affirmé par la suite, qu’il avait commis une erreur. Depuis sa repentance, M. Edwards souhaite un retrait graduel des troupes et s’oppose à la stratégie du président. Barack Obama est le seul candidat à avoir dénoncé dès l’origine l’envoi des troupes en Irak. Fort de cette légitimité, il s’est toujours opposé à la stratégie de la Maison-Blanche et souhaite lui aussi un retrait graduel des troupes.
Du côté des Républicains :
Rudy Giuliani est opposé à tout calendrier planifiant le retrait progressif des troupes. Il soutien la politique du président d’envoi de troupes supplémentaires, en affirmant qu’un échec de la stratégie américaine en Irak entrainerait un conflit régional d’envergure. Fred Thompson a toujours soutenu l’intervention militaire mais regrette le manque de troupes sur place au début de la guerre et dénonce une mauvaise stratégie. John McCain s’est toujours rallié derrière la stratégie du président depuis l’origine. Mitt Romney soutient l’envoi de troupes supplémentaires afin de renforcer les effectifs sur place et est totalement opposé à un désengagement militaire.
On constate donc que la guerre en Irak est un sujet de discordance entre les deux partis politiques. Les candidats Républicains soutiennent tous le maintien de la présence américaine en Irak, alors que les Démocrates souhaitent un retrait progressif des troupes.

samedi 10 novembre 2007

Ça ne fait pas très sérieux !

Parfois les articles s’écrivent tout seul… Hier je vous parlais de la discipline dont ce devaient d’avoir, les candidats à l’élection présidentielle. Et bien Rudy Giuliani semble avoir commis un faux pas, en accordant sa confiance à Bernard Kerik (l’ancien chef de la police de New York). En 2004, ce proche de Giuliani, avait failli devenir le secrétaire à la Sécurité Intérieure des Etats-Unis, après avoir exercé les fonctions de responsable des prisons de New York.
En effet, Bernard Kerik vient d’être inculpé ce vendredi, pour fraude et corruption. Rudy Giuliani, a déjà répondu qu’il avait commis une erreur en promouvant M. Kerik à des fonctions de responsabilité.
Une chose est sure, ses adversaires ne manqueront pas de souligner que Giuliani ne sait pas s’entourer.

vendredi 9 novembre 2007

La primaire Républicaine n’a jamais été aussi ouverte

Alors que du côté Démocrate, la partie semble déjà gagnée pour Hillary Clinton, du côté du parti Républicain tout peut encore changer…
Les analystes politiques estiment en effet, que les cinq principaux candidats ont des positions similaires sur de nombreux sujets. A ceci près que John McCain se distingue sur les sujets de l’immigration et du réchauffement climatique et Rudy Giuliani à propos de l’avortement et des droits des homosexuels.
En début de semaine, Fred Thompson s’est expliqué sur la question de savoir, pourquoi les positions des cinq candidats principaux se rapprochent-elles autant ? Il a alors répondu que les positions actuelles des candidats Républicains étaient similaires, mais que cela n’a pas été le cas dans le passé.
Pour le moment, Rudy Giuliani domine dans les sondages sur le plan national. Par contre, c’est Mitt Romney qui est en tête en Iowa et dans le New Hampshire. En visitant chaque semaine ces deux Etats, ce dernier est particulièrement apprécié et connu par la population locale. Mais le candidat mormon cherche également à s’imposer dans l’Etat du Michigan et en Caroline du Sud.
À deux mois des premières primaires, tout peut donc encore se jouer car les écarts entre les candidats sont minimes. Chacun doit veiller à ne pas faire de faux pas, et convaincre la base de l’électorat Républicain, en rassurant les plus conservateurs d’entre eux.

Une page se tourne

Ces 6 et 7 novembre, le président français Nicolas Sarkozy a effectué sa première visite officielle aux Etats-Unis. Arrivé mardi à Washington, le président a entamé une visite marathon, pour reconquérir le cœur de l’Amérique. Lors de sa première journée, il a notamment rencontré des chefs d’entreprises, décoré des anciens combattants de la seconde guerre mondiale, s’est entretenu avec le maire de la capitale et a diné le soir à la Maison-Blanche en compagnie de son homologue américain. Mais le lendemain, le point d’orgue de sa visite fut son discours devant les chambres réunies du Congrès. Suite à son intervention, Nicolas Sarkozy a rejoint Georges W. Bush à Mount Vernon pour une réunion de travail, portant sur les grands dossiers internationaux.
Cette visite avait été organisée comme une opération séduction de la délégation française afin de célébrer la « réconciliation franco-américaine » suite aux dissensions diplomatiques apparues lors de l’intervention en Irak. Devant plus de 500 parlementaires, M. Sarkozy a exalté l’amitié franco-américaine. En parvenant à toucher son auditoire, le président français a marqué sa très nette différence à l’encontre de l’ancienne position de Jacques Chirac. En décrivant son admiration pour certains artistes américains légendaires, il est passé pour quelqu’un de chaleureux, différents de ses prédécesseurs.
Ovationné tout au long de son discours d’une quarantaine de minutes, M. Sarkozy a soigneusement évité d’évoquer certains sujets qui fâchent, préférant imager les nombreux points communs entre les deux nations. Une page se tourne par rapport à la dernière intervention d’un président français devant le Congrès : c’était en 1996 avec Jacques Chirac, et les ¾ des élus avaient boycotté son intervention (en cause : les essais nucléaires de l’Etat français dans le Pacifique).
Les cercles d’études américains affirment que le président français est leur dirigeant mondial préféré à l’heure actuelle. Au niveau de la politique internationale, les deux grandes nations sont sur la même longueur d’onde : sur l’Iran, Israël et au sujet de l’Otan.
La presse américaine a relayé l’enthousiasme des parlementaires, dans des articles élogieux à l’égard des qualités personnelles de M. Sarkozy.
Et comme le résume si bien le Washington Times : « il n’y a pas eu de français plus chaleureux depuis Pepe Le Pew » (personnage de dessin animé à l’accent français) !
Visionnez l’intervention du président Sarkozy devant le Congrès, dans son intégralité (07 novembre 2007) :

dimanche 4 novembre 2007

Enjeux de Campagne : Le Mariage Homosexuel (5)

Nous poursuivons notre série consacrée aux enjeux de la campagne présidentielle américaine en nous intéressant cette semaine au mariage homosexuel. Lors de l’élection de mi-mandat de 2006, le sujet avait été au centre de toutes les polémiques et a pesé sur le vote des électeurs. Ce thème pourrait avoir de l’importance lors du scrutin présidentiel de 2008.
Du côté des Démocrates, les principaux candidats sont tous opposés à la légalisation du mariage entre homosexuels mais sont également contre un éventuel amendement constitutionnel le bannissant. Néanmoins, Hillary Clinton et Barack Obama soutiennent l’idée d’une union civile. Enfin la sénatrice de New York est en faveur d’une compétence des Etats fédérés sur cette question.
Pour ce qui est des Républicains, les avis divergent sur la question même si tous sont opposés à la légalisation du mariage entre homosexuels. Fred Thompson est opposé à toute union civile mais affirme que cette question devrait être traitée dans chaque Etat individuellement. Mitt Romney n’a pas toujours été contre une union civile mais a changé d’avis sur cette question. Pour ce qui est de Rudy Giuliani, le candidat estime qu’un mariage est une union entre deux personnes de sexe différent mais il soutient le fait que les couples homosexuels doivent jouir de certains avantages juridiques. Enfin, John McCain est d’accord avec la définition du mariage de M. Giuliani mais s’oppose à un amendement constitutionnel bannissant le mariage entre homosexuels. Il souhaite que cette question soit tranchée par les Etats fédérés et que les homosexuels bénéficient d’avantages juridiques.
On remarque donc que quelque soit le parti politique, aucun candidat ne s’est prononcé en faveur du mariage homosexuel. Mais la plupart des Démocrates ainsi que John McCain ne souhaitent pas voir introduire son interdiction pure et simple, dans la constitution. Manière maladroite de repousser le problème sine die…

L’absentéisme remarqué d’Obama

Les statistiques viennent de tomber, le sénateur de l’Illinois a été épinglé : il a manqué 80% des votes au Sénat, ces deux derniers mois.
Il convient de tempérer immédiatement ce constat alarmant : tous les candidats sénateurs ont manqué un grand nombre de votes, étant donné leurs agendas surchargés. Mais ce qui a fait naitre la polémique, c’est que Barack Obama avait critiqué sa rivale Hillary Clinton à propos de son vote en faveur d’une résolution déclarant la Garde Révolutionnaire Iranienne : organisation terroriste. Or, aux vues des résultats de son absentéisme, il semble qu’Obama n’aurait pas été présent le jour du vote de la résolution. Du coup ses critiques se retournent contre lui. Lors du vote au Sénat, le sénateur de l’Illinois était entrain de faire campagne dans le New Hampshire.
Mais la polémique fait rage… Selon le personnel du Sénat, les sénateurs avaient été prévenus du vote la veille. Selon un des membres de la campagne d’Obama, il n’aurait pas eu le temps de revenir sur Washington, pour participer au vote de la résolution.
Selon les analystes, cette bévue ne devrait pas avoir d’incidence pour Barack Obama dans les sondages. En effet, les porte-paroles de sa campagne affirment que les votes les plus importants ont eu lieu au cours des six premiers mois de l’année.
A l’avenir, Obama devra tourner sept fois sa langue dans sa bouche, avant de critiquer sa rivale…

jeudi 1 novembre 2007

Focus sur "NBC Nightly News"

NBC Nightly News est le journal télévisé du soir, du network NBC. Il est enregistré la plupart du temps au sein du siège d’NBC dans le General Electric Building à New York. Créé en 1970, l’émission est l’une des plus populaires de la chaîne. Elle est présentée par Brian Williams en semaine et par Lester Holt le week-end.


Depuis que l’émission a été reprise par Brian Williams, elle compte plus de 10 millions de téléspectateurs chaque soir, ce qui place le journal juste derrière celui d’ABC News mais devant celui de CBS. Une des particularités de ce journal télévisé vient du fait que le présentateur n’hésite pas à « se mouiller » en se déplaçant sur les lieux des grands évènements ou des drames, immédiatement. Brian Williams a notamment acquis ses lettres de noblesse lors de sa couverture du désastre causé par le passage de l’ouragan Katrina. Cette délocalisation de la présentation du journal a depuis été reprise plusieurs fois, notamment dernièrement avec les incendies en Californie.


Le magazine Time en 2007, l’a d’ailleurs élu parmi les 100 personnalités les plus influentes au monde. Dans un tout autre registre, juste avant de commettre la tuerie de Virginia Tech, Cho Seung-hui avait envoyé une casette à NBC News afin que son message soit relayé à travers les Etats-Unis… Ses images feront le tour du monde.
NBC Nightly News reste à l’heure actuelle, l’un des journaux les plus sérieux et le plus objectif, du paysage audiovisuel américain.
Pour en savoir plus :
- Le site internet de NBC Nightly News
- Vous pouvez télécharger le journal dans son intégralité sur l’Itunes Music Store, rubrique Podcast.

Et si la véritable alternative, c’était Chris Dodd ?

Pour convaincre les électeurs de l’Iowa, le sénateur Démocrate du Connecticut, Chris Dodd a décidé de mettre en scène deux acteurs penchant pour les solutions qu’il propose. Dans l’un des spots publicitaires de sa campagne, il attaque directement Hillary Clinton à propos de sa réforme du système de santé. Selon le directeur de la communication de Chris Dodd, les américains en ont assez et sont frustrés des querelles entre les deux principaux partis politiques qui empêchent de résoudre les grands challenges que les Etats-Unis se doivent de relever. À titre d’illustration, il cite le cas de la réforme de la couverture maladie.
Même si le candidat n’arrive pas à percer dans les sondages, son initiative a le mérite de ramener le débat politique sur les questions de fonds plutôt que sur les querelles de personnes. Une initiative qui mérite d’être soulignée.