Regard sur les Etats-Unis

mardi 24 juin 2008

Barack Obama et la polémique du financement public

On le savait depuis plusieurs jours, Barack Obama a décidé de renoncer au financement public fédéral de sa campagne. Cette décision n’est pas une surprise pour la plupart des analystes politiques. Le sénateur de l’Illinois a ainsi refusé la somme d’environ 85 millions de $. Cette somme, bien que conséquente, est ridicule à côté des 266 millions de $ collectés par le candidat auprès d’1,5 millions de petits donateurs depuis la fin du mois d’avril.
John McCain, en revanche, ne s’est pas privé de cette somme. Il faut dire que le candidat républicain peine à récolter des fonds depuis le début de sa campagne. Depuis le mois d’avril, il n’a pu collecter que 93 millions de $. Cette contreperformance s’explique par le fait que certains conservateurs refusent de financer la campagne d’un candidat qu’ils peuvent parfois juger trop centriste.
Il faut savoir que Barack Obama est le premier candidat à l’élection présidentielle à refuser le financement public depuis la création du système de financement après l’affaire du Watergate.
Certains se sont demandé si cela pouvait porter préjudice au candidat. Ses opposants, certains démocrates et plusieurs groupes d’intérêts publics ont critiqué sa décision en l’accusant d’être hypocrite. Pourtant il faut savoir que la plupart des citoyens américains ne devrait pas tenir compte de cette annonce ou y attacher que très peu d’importance.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Obama en homme intélligent a flairé le bon coup, sa campagne se gagne à coup de millions pour contrer la fameuse GOP, l'engouement polpulaire est là ça va aller...

arnaud a dit…

Le jour ou il va expliquer aux électeurs ce qu'il fera avec les 85 millions qu'il leur a fait économiser (éducation, santé), ce choix peux devenir très profitable à Barack.