Regard sur les Etats-Unis

dimanche 27 mai 2007

Hausse du prix du pétrole pour le début de la Driving Season

Une des préoccupations principales des américains depuis quelques semaines est de payer le moins cher possible leur essence. En effet, un nouveau record de 3,457 $ / le gallon vient d’être dépassé dans l’Illinois.
L’occasion pour moi de revenir sur cet "évènement" et d’analyser le prix de l’essence aux Etats-Unis. Tout d’abord, il faut savoir que contrairement à la France, les Etats-Unis sont touchés de "plein fouet" par les hausses du prix du pétrole. En France, une Taxe Intérieure sur les Produits Pétroliers existe. Cette taxe est une taxe fixe qui permet d’atténuer la volatilité des prix à la pompe par rapport au prix brut. Aux Etats-Unis, bien qu’il existe des taxes, l’augmentation des prix du pétrole se répercute immédiatement sur le prix final de l’essence. De plus, les américains sont les plus gros consommateurs au monde de produits pétroliers, très loin devant la Chine.
Avec l’arrivée de la "Driving Season" aux Etats-Unis, les consommateurs commencent à s’inquiéter des augmentations conséquentes des prix des carburants. En effet, l’essence constitue l’une des principales dépenses des foyers américains. Mais les prix varient considérablement d’un état à un autre.
Le prix d’un gallon d’essence peut être décomposé :
- le pétrole brut constitue 44% du prix final,
- les taxes constituent 27% du prix à la pompe : il existe une taxe fédérale et des taxes étatiques (variables selon les états, l’Alaska en 2003 avait le plus petit taux de taxe),
- le coût du raffinage : 15% du prix total,
- les dépenses de distribution et de marketing ainsi que les profits de la compagnie pétrolière : 14% du prix final.
Mais les consommateurs commencent à s’interroger sur les bénéfices des compagnies pétrolières. Pour les trois premiers mois de l’année, les bénéfices d’Exxon Mobil atteignent 9,28 milliards de $, ceux de Shell : 6,93 milliards de $ et ceux de Chevron : 4,71 milliards de $ ! Des sites internet ont été créés outre-Atlantique afin de comparer les prix des différentes stations-services dans chaque état. Il n’y a pas de petites économies …
Pour en savoir plus :
- un exemple de comparateur de prix de l'essence : http://www.newjerseygasprices.com/

1 commentaires:

politiques USA a dit…

Le prix de l'essence a la pompe a ete multipliee par 5 pratiquement entre la periode du 11 septembre jusqu'a nos jours. Au Texas le jour apres le 11 Septembre, le prix de l'essence etait d'environ 80 cents, a l'heure actuelle comme a Malibu en Californie, le prix de l'essence frole les $4 ($3.80). Les plus hauts records sont detenus par l'Oklahoma ou le prix de l'essence avait frole les 6 dollars le gallon quelques jours apres la catastrophe climatique dans la Nouvelle-Orleans.

Le prix du petrole a la pompe ne cesse de grimper durant la saison pleine (ete et hiver aussi). En ete c'est la saison des voyages, les moyens de transports etant soit inexistant (tres peu de trains a part l'AMTRAC qui ne passe pas partout) soit trop cher (les tarifs d'avion pleine saison sont hors de prix), les consommateurs americains se rabattent sur leur propre moyen de locomotion personnel, meme lorsqu'il est question de parcourir 3 a 4 jours de voiture pour traverser les USA. Depuis le 11 Septembre il y a encore cette peur bien presente de voyager en avion chez certaines personnes.
Pour l'hiver, les prix du carburant montent aussi, car l'energie nucleaire meme si elle existe aux USA n'est pas la principale source de consommation; ils consomment aussi des ressources naturelles pour se chauffer.

Ceci dit, le prix du petole brut joue le yo-yo, il monte et il grimpe, mais comparativement par rapport a l'annee precedente, le prix moyen du petrole ne cesse de grimper. Or en realite, lorsqu'ils extraient du petole dans le moyen-orient, le prix de l'extraction, apres avoir paye les employes et leurs investissements, reviendrait (a prendre au conditionnel car je n'ai pas encore travaille sur cette histoire) a $20 le barril. Ce serait un exemple pour denoncer que l'echelle verticale du modele anglo-saxon n'existe pas du tout aux USA.

Il y a un autre point important: j'avais regarde le prix du barril brut du petrole par rapport au prix de l'essence en 2006. J'avais ete sidere de voir qu'entre un barril a 50 dollars ou bien a 65 dollars, le prix de l'essence peut reste inchange, et ca aussi je n'ai jamais su l'expliquer.

Pour le debut de l'annee 2007, l'inflation du prix du petrole peut etre expliquee par des achats gigantesque du gouvernement US pour remplir leur reserve nationale, ce qui provoqua une chute des prix quelques mois apres.