Regard sur les Etats-Unis

vendredi 28 septembre 2007

Assemblée Générale de l’ONU: Mahmoud Ahmadinejad conspué, Nicolas Sarkozy adulé

Depuis mardi, les dirigeants du monde entier se sont réunis à New York à l’occasion de la 62ème Assemblée Générale de l’ONU. Ban Ki-Moon, le secrétaire général de l’organisation, aurait dû être au centre de toutes les attentions puisqu’il préside ce sommet pour la première fois ; pourtant aux yeux de la presse et de l’opinion publique américaine, le président Iranien Mahmoud Ahmadinejad, semble quelque peu lui avoir volé la vedette.
Avant même l’ouverture du sommet, M. Ahmadinejad avait même fait parler de lui dès son arrivée sur le sol américain. La très célèbre émission « 60 minutes » de CBS proposait dès dimanche une interview du président Iranien. Mais c’est certainement son arrivée à New York qui a été la plus médiatisée. Il faut dire qu’il avait particulièrement bien préparé le terrain depuis quelques jours. Les autorités Iraniennes avaient effectué une demande auprès de leurs homologues New Yorkaises, afin d’autoriser le déplacement du président sur le site de Ground Zero. Cette visite lui avait été refusée, pour des raisons de sécurité.
Mais le point d’orgue de sa visite fut sans aucun doute, son intervention devant les étudiants de l’université de Columbia. Le recteur de l’université l’avait personnellement invité, afin qu’il s’exprime à propos des ambitions nucléaires de son pays et de sa situation ambiguë face à Israël. En marge de cette intervention, de nombreux manifestants s’étaient rassemblés aux abords du campus pour protester contre la tribune offerte au président Iranien. La presse américaine a très largement relayé ces actions. Provoquant ouvertement la communauté homosexuelle et juive aux Etats-Unis, de nombreux journaux l’ont par la suite diabolisé.
Pour autant quelques heures plus tard, lors de son intervention à l’Assemblée Générale de l’ONU, le ton semblait être nettement plus consensuel. Georges W. Bush dans son discours a d’ailleurs évité de parler de l’Iran afin d’apaiser les tensions.
A contrario, la presse américaine semble de plus en plus apprécier le président français.
Dans un article publié dans le quotidien The Christian Science Monitor, l’éditorialiste parle de Sarkozy comme le nouveau Lafayette. Le journaliste se réjouit du fait que le président français soit le meilleur ami de l’Amérique depuis plusieurs décennies. Selon Rudolph Giuliani, candidat à l’élection présidentielle américaine : pour pouvoir être élu, il n’existe que 3 modèles : Kennedy, Reagan et Sarkozy ! Les candidats démocrates sont quant à eux, plus réservés sur la question.
Une fois encore, une partie de la presse américaine semble avoir une vision plutôt manichéenne du monde.
Pour en savoir plus :
- L'interview complète de Mahmoud Ahmadinejad par la chaîne CBS :
- L'article de The Christian Science Monitor sur Sarkozy

1 commentaires:

joye a dit…

Je suis américaine, je suis outrée par ce qui est arrivé à Ahmadinejad chez moi. Le Président de Columbia University devrait être viré pour sa diatribe qui n'avait pas sa place dans ce lieu. C'est clairement Ahmadinejad qui avait le plus de classe.

Qui plus est, on lui a refusé la visite à Ground Zero, c'est horrible dans un pays qui se veut libre. Je crois rêver.

Ce n'est pas tout Américain qui a été fier de ce débâcle, et il n'y a aucun, à part Bush et sa bande d'idiots, qui veut la guerre avec Iran, je vous le jure.