Regard sur les Etats-Unis

mercredi 30 janvier 2008

Résultats de la Floride : John McCain et Hillary Clinton l’emportent

Primaire Démocrate :
- Hillary Clinton : 50%
- Barack Obama : 33%
- John Edwards : 14%
- Dennis Kucinich : 1%
Primaire Républicaine :
- John McCain : 36%
- Mitt Romney : 31%
- Rudy Giuliani : 15%
- Mike Huckabee : 14%
- Ron Paul : 3%
- Fred Thompson : 1%
- Duncan Hunter : 0%
Suite à sa troisième place en Floride, Rudy Giuliani devrait se retirer dans les prochains jours de la course à l'investiture républicaine. Il devrait annoncer officiellement son soutien à John McCain. Ce dernier remporte une victoire cruciale avant le Super Tuesday du 5 février. John McCain domine désormais chez les républicains. Pour ce qui est des démocrates, Hillary Clinton remporte une victoire de prestige qui ne lui rapportera en pratique aucun délégué pour la convention nationale du parti (pour cause de modification du calendrier électoral). Pour ce qui est des républicains, le nombre de délégués en jeu a été divisé par deux.

1 commentaires:

Henry a dit…

La Convention Nationale Démocrate avait sanctionné la Floride et le Michigan pour avoir avancé la date de leurs primaires, par rapport au Super Tuesday. Tous les candidats, Hillary la 1ère, étaient tombés d'accord et avaient décidé de ne pas faire campagne en Floride et au Mighigan, donc de respecter la décision du Parti de ne pas compter les primaires de ces Etats et leurs Délégués.
Quand çà l'arrangeait, Hillary n'a pas fait campagne au Michigan, parce qu'elle venait de remporter 2 victoires d'affilé, New Hampshire et Nevada. Comme elle a connu une lourde défaite en Caroline du Sud, voilà qu'elle change d'avis, qu'elle va en Floride rencontrer ses militants, et maintenant elle demande que la Primaire de Floride soit comptée parce qu'elle a gagné là-bas.

Quelle est cette façon de faire de la politique ? Comment peut-on croire Hillary ? Elle change d'avis tout le temps, quand elle gagne, elle ne dit rien, quand elle perd et qu'elle est menacée, elle change d'avis et viole les règles du parti, c'est vraiment pathétique, voilà la façon de faire la politique que Barack Obama veut changer, et il a raison, Hillary est prête à faire et à dire n'importe quoi, juste pour ganger, quitte à se contredire elle même, elle est vraiment pathétique... pffff...