Regard sur les Etats-Unis

mercredi 19 mars 2008

Discours de Barack Obama à Philadelphie : le tournant de la campagne ?

On semble le ressentir depuis plusieurs jours : le vent est peut-être entrain de tourner en faveur d’Obama. En ce qui concerne le nombre de délégués, le sénateur de l’Illinois devance légèrement sa rivale. Mais plusieurs signes indiquent que, malgré un début de semaine difficile, Barack Obama est a su redresser la barre.
Tout d’abord, les dernières analyses indiquent qu’une majorité des délégués qui avaient soutenu John Edwards se sont reportés sur la candidature de Barack Obama. De plus, des sources officieuses sous-entendent que Nancy Pelosi pencherait pour la candidature du sénateur de l’Illinois. Si cela se concrétisait, il remporterait le soutien de la Speaker de la Chambre des représentants au Congrès. Il s’agit d’une des personnalités les plus influentes du parti démocrate. Visiblement agacé par les rivalités internes au sein du parti, Mme Pelosi enverrait ainsi un signal fort aux électeurs et pourrait entrainer avec elle une vague de soutien de nombreux superdélégués.
Hillary Clinton va devoir également changer de stratégie. D’autant plus que Barack Obama est entrain de renforcer sa stature de présidentiable. Attaqué depuis plusieurs jours suite aux déclarations du pasteur Jeremiah Wright, le sénateur a décidé de passer à l’offensive en prononçant l’un des plus beau discours de la campagne des primaires démocrates.
Son discours de Philadelphie d’une durée, d’une quarantaine de minutes, a une nouvelle fois démontré que Barack Obama est un grand orateur. Il a ainsi appelé à l’unité de tous les américains.

Tout en réaffirmant son opposition la plus totale aux propos tenus par le révérend Wright, Barack Obama a souhaité tourner son discours vers l’avenir. Il a surtout émis le souhait que les américains se rassemblent au-delà de leurs différences. Tout en expliquant que le racisme est un sujet que la Nation américaine ne peut ignorer, il a affirmé que le fait de travailler ensemble permettra de surmonter les vieilles blessures liées aux divisions raciales. En décrivant son enfance et ses origines, Barack Obama est parvenu à décrire comment il avait passé sa vie à surmonter ses ressentiments.
Ce message de rassemblement est considéré par les analystes politiques comme un message d’espoir au moment où les polémiques raciales sont omniprésentes dans la campagne des primaires démocrates.
En prenant les devants, Barack Obama a marqué des points par rapport à sa rivale, en tentant d'écarter les divisions raciales de la campagne des primaires. Le discours de Philadelphie constituera-t-il le véritable tournant de la campagne ? Réponse dans les prochaines semaines.
Pour en savoir plus :
- Le texte intégral du discours de Barack Obama (en anglais)
- Le discours dans son intégralité :

7 commentaires:

Alexandre Vatimbella a dit…

Je suis surpris de la teneur de cet article dans son affirmation que les jeux semblent être définitivement faits du côté démocrate. Le discours de Philadelphie de Barack Obama a beau être très intéressant avec les belles envolées qu'on a déjà entendu dans la bouche du sénateur de l'Illinois et qui font vibrer les foules, il vient avant tout pour se justifier d'avoir un pasteur noir raciste et anti-américain, affirmant que le gouvernement a intentionnellement inculqué le virus du sida aux noirs et qui tient depuis des années des propos d'une rare violence contre les blancs et surtout contre son pays, ce que les Américains n'apprécient guère en général pour qui les connaît. Pasteur en qui il garde confiance, par ailleurs, au niveau religieux. Et les analystes ne manquent pas, aux Etats-Unis, sur l'ensemble des plateaux de télévision, de pointer l'énorme danger que cela représente pour Obama et représentera ensuite face aux Républicains. D'autant que seule une petite minorité d'Américains a vu la vidéo du pasteur jusqu'à présent. D'ailleurs, les Républicains commencent à monter au créneau en parlant des propos du pasteur Jeremiah Wright comme les plus terribles jamais entendu sur les Etats-Unis et se demandent comment Obama a pu demeurer si longtemps avec un pasteur qui tient ces propos. On peut donc leur faire confiance pour utiliser ce thème (comme ils ont utilisé celui de la guerre du Vietnam contre John Kerry et, encore, cette campagne là était mensongère) et peut-être même que l'équipe Clinton l'utilisera. Alors oui, cela peut être un tournant de la campagne mais peut-être pas dans le sens où vous l'indiquez...

Pierrick a dit…

Je suis d'accord avec Alexandre. Ce discours, aussi brillant soit-il, pourrait être le tournant de la campagne, mais peut être pas comme on l'entend dans cet article. Rien ne dit que d'affronter la question raciale de front, ce qui est très courageux, ne fasse pas peur à une partie de l'électorat américain... Et Obama pourrait voir la situation s'invereser. Les dernier sondages vont d'ailleurs dans ce sens

Regard sur les Etats-Unis a dit…

Toutes vos remarques sont parfaitement justes. Nous tenons à préciser que de nombreux médias et analystes ont très vite critiqué les liens privilégiés qu’entretien Barack Obama avec le révérend Jeremiah Wright. (cf article du 15 mars 2008 sur le sujet) Néanmoins, nous tenons à préciser que l’article que vous désignez n’émet aucune certitude quant à l’issue des primaires démocrates. Il serait bien trop imprudent de se prononcer de manière catégorique sur le sujet.

Cependant nous nous sommes basés sur plusieurs articles d’analystes politiques américains afin de souligner que le discours de Barack Obama pouvait peser dans la suite de la campagne des primaires. Nous avons par exemple tenu compte des analyses de Jay Cost du site Real Clear Politics qui explique qu’Hillary Clinton a actuellement moins de chances de l’emporter que Barack Obama.

Par ailleurs, comme vous le précisez très justement, Hillary Clinton pourrait très bien renverser une nouvelle fois la tendance en effectuant un comeback comme elle a nous a déjà habitué à le faire. Les derniers sondages effectués en pleine polémique et avant le discours du candidat illustrent d’ailleurs, comme vous le précisez, que la polémique a causé du tord à Barack Obama.

Regard sur les Etats-Unis n’a jamais affirmé de manière catégorique la victoire de l’un ou l’autre des candidats. Il s’agissait d’une interrogation basée sur le rapprochement de plusieurs sources et aucunement d’une affirmation catégorique.

dupuy jean deland a dit…

pour moi mr Obama est un choix rationnel pour l'amerique et pour le monde il le potentialite d'un homme universel sa qualite moralpour moi lui cache un future prinobel de la paix il a l'image de jesus christ en lui sa message a phyladelphia represente a celle de jesus sur la montagne des oliviers

Rodrigues Mingas a dit…

Je suis surpris par tant de critiques nefastes et hacelements à l'encontre du Senateur de l'Illilois. 1 en quoi les propos tenus par son ex pasteur qui n'est aucunement membre dou responsable de campagne de Mr Obama et qu'on veut à tors lui coller sur le dos!
Arrêtons l'hypocrisie, connaissant parfaitement les USA pour avoir séjourné plusieurs fois dans ce pays de l'oncle Sam, il est marrant de voir que le couple Clinton est éssouflé et n'a rrive pas à accepter l'évidence, celle par exemple que les minorités ethniques qui traditionnellemnt votaient pour eux hier puissent voter pour quelqu'un d'autre qu'eux. I y a 24h William Clinton alis Bill, vient ecore de commetre une gaffe dans un discours tendancieux à la Mc Carthisme et cela est grave,et encore une chose que je reproche aux médias européens la tendance "colorique" qu'on colle à Mr Obama par le senateur "métis" ou "noir" selon le tempérament des uns et des autres et jamais à Dame Roddham-Clinton bien qu'ayant un prenom masculin et ridiculement féminisé "Hilary" sans ie à la fin même de senatrice "Blanche" de new york!
Or, nul n'est sans l'oublier que les USA a été l'ancêtre del'appartheid de l'Afrique du Sud et que les tension raciales sont toujours très vives aux USA, et à mon humble avis Mr. Obama est le seul candidat qui incarne l'unité des peuple qui composent l'amérique actuelle.
Regardez Mc Cain qui déclare que l'Amerique à réussit en Irak et en moins de quelques heures de ses propos mensongers la réalité confirme autre chose: 7 soldats américains viennent de trouver la mort Bagdad même!
Allons voyant halte à la mythomanie!
Change we Believe in! Yeah Vote senator Obama for president!

Anonyme a dit…

Rodrigues Mingas ... Nous sommes complètement en accord avec vous. Nous nous posons des questions sur l'honneteté intellectuelle de ces gens qui désignent les autres par leur RACE et disent qu'ils ne sont pas raciste. Depuis que nous suivons la campagne des primaires US, nous avons remarqué un mépris de la démocratie et de l'adversaire, dans la proposition d'un ticket de second rôle à celui qui est en tête en délégué pour la nomination.
Ces bas instincts du pouvoir à tout prix, dégoute de la politique.

Anonyme a dit…

Les américains ont aujourd'hui une chance unique de se rachéter devant leurs erreurs du Passé. Obama répresente un homme de consensus aux états unis et dans le monde monde. Le monde entier est fatigué par des années de guerre à commencer par les ÉU eux mêmes.
Obama chaque jour que dieu fait prouve qu'il est capable de faire chanter en choeur les enfants des amériques. Même si les détracteurs du livre n'aiment pas ses oreilles ils reconnaissent au moins ses talents de grand coureur. Les démocrates doivent comprendre qu'a defaut d'accepter l'évidence aujourd'hui font la campagne des républicains.