Regard sur les Etats-Unis

vendredi 14 mars 2008

Hillary Clinton présente ses excuses aux afro-américains

Au cours d’un forum de la National Newspaper Publishers Association organisé mercredi dernier à Washington, Hillary Clinton a présenté ses excuses à propos de la controverse sur la couleur de peau de Barack Obama.
L’une de ses proches collaboratrices, Geraldine Ferraro, avait en effet estimé que la couleur de peau de Barack Obama lui apporterait un avantage substantiel dans la course à l’investiture. Hillary Clinton a rapidement réagit en affirmant qu’elle déplorait les propos de Mme Ferraro.
Elle a également présenté ses excuses concernant les propos tenus par son mari, à la suite des primaires de Caroline du Sud. Il avait alors affirmé que Barack Obama n’avait pas été le seul candidat noir à remporté les primaires de cet Etat, Jesse Jackson l’avait déjà fait avant lui à deux reprises. Ces propos avaient été interprétés par la communauté afro-américaine comme une offense et un dénigrement de la victoire du sénateur de l’Illinois.
Au cours de ce forum, Hillary Clinton a également déploré la manière dont l’administration Bush avait maltraité les citoyens de la Nouvelle-Orléans à la suite du passage de l’ouragan Katrina.
Cette intervention n’est pas un hasard. Hillary Clinton a perdu beaucoup de soutiens de la part de cette tranche de l’électorat depuis le début de la campagne. Lors des primaires de la Caroline du Sud, Barack Obama avait remporté 78% des votes de la population afro-américaine. Au cours du dernier scrutin dans le Mississippi, il a été soutenu par 92% de l’électorat noir.
Hillary Clinton parviendra-telle à retrouver la confiance de l’électorat afro-américain ? Cet enjeu sera déterminant pour la suite de sa campagne.

2 commentaires:

philos a dit…

En répondant à cet article, je ne veux absolument pas défendre la race noire mais quand je constate qu'un grand pays comme l'Amérique qui a été l'origine de la défense des droits de l'homme depuis Martin Lutter King et les autres qui ont continué, je ne manquerais pas à extérioriser ma déception devant la réalité du moment. Personne ne savait pas que les noirs sont encores marginalisés dans ce grand pays, personne ne croyait qu'il y a des gens qui se croient encore supérieurs aux autres à cause de la couleur de la peau. La valeur de l'homme c'est ses mérites et son savoir faire. Que Hillary Clinton présente ses excuses envers les afro-américains, c'est trop tard car ils ont vu de quelle manière quelques politiciens les méprisent jusqu'à s'indigner qu'une personnalité dont sa mère une américaine et son père d'origine africaine, que cette personne même intelligente qu'elle soit, n'est pas capable de se comparer à ceux qui ont eu la chance de gouverner ce monde. L'Amérique un pays le plus démocrate du monde depuis des siècles ne devrait pas admettre que quelques politiciens pensent se succéder comme un roi qui va introniser sa femme ou son fils. C'est ainsi que la rivalité entre Obama et Hillary devrait se porter sur autre chose que l'origine racial. Il fallait donner la solution à ces maladies sexuellement transmissibles qui ménacent la jeunesse aux Etats-Unis, à la pauvreté qui ménace plus les personnes d'origine africaine ou asiatique, les personnes sans logement ni emploi. Celui qui va trouver la solution à ces problèmes serait un bon Président humaniste. Nous nous attendons à ce débât.

EPSILONE a dit…

Je supporte les démocrates pour leur sens de l'humanisme qui est plus prononcé (en particulier pour les droits des opprimés dans le Monde). Je pense aux palestiniens, aux Irakiens, aux afghans etc. Que le meilleur d'entre eux (Clinton ou Obama) envers ces communautés de laissés pour compte l'emporte! Je penche beaucoup pour Obama qui a la fougue de la jeunesse!