Regard sur les Etats-Unis

lundi 7 avril 2008

Démission de Mark Penn : principal stratège politique de la campagne d’Hillary Clinton

Nouveau coup dur pour la candidate démocrate, qui décidément n’en avait pas besoin : Mark Penn, principal stratège politique de la campagne d’Hillary Clinton vient de poser sa démission.
Cette décision fait suite à plusieurs jours de polémique. Mark Penn aurait rencontré l’ambassadeur de Colombie à Washington pour des discussions visant à créer un accord de libre-échange entre les Etats-Unis et la Colombie. En effet, Mark Penn était employé par deux différentes organisations : non seulement il était conseiller d’Hillary Clinton mais également conseiller pour une entreprise de lobbying (Burson-Marsteller Worldwide) employée par le gouvernement Colombien, chargée de faire pression à Washington pour l’adoption d’un tel accord.
Hillary Clinton s’y est toujours catégoriquement opposée. La candidate souhaite répondre aux craintes des travailleurs du secteur secondaire qui redoutent une telle concurrence. En ayant recentré sa campagne plus à gauche sur l’échiquier politique américain, Hillary Clinton n’avait pas d’autre choix que d’accepter la démission de Mark Penn.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

c'est foutu pour elle, avoir autant de démissions dans son camp alors qu'il est de plus en plus question qu'elle abandonne n'est pas bon signe tandis qu'Obama continu une campagne tranquille et élégante avec en prime plusueurs ralliements, lui même n'a commi aucune erreur jusqu'ici et les seuls couacs sont du fait de personnes extérieures de plus les sondages montrent de plus en plus que clinton n'a aucune chance face à mc cain.

fredo a dit…

mouaiff....pas terrible tout ça pour elle ...cependant, je m'interroge sur l'apparente tranquilité de route d'Obama ... les choses semblent tellement simples et posées que ça me semble suspect. D'un côté Clinton qui accumule (ou semble accumuler) les indésirables et les gaffes dans son camp et de l'autre côté, Obama qui semble surfer sur un on ne sait quoi de tranquille...bref, ça me semble trop simple!
Alors, plusieurs questions me viennent à l'esprit....concernant en particulier le traitement de l'information par les médias, mais aussi sur la qualité des stratèges de Clinton compte tenu des enjeux !!!!!!
Bref, je pense que le fond du problême chez Clinton est un déficit d'image, et on sait ô combien c'est capital, surtout aux us !

La saga continue.....