Regard sur les Etats-Unis

mardi 8 avril 2008

Hillary Clinton a-t-elle perdu ?

Scandales à répétition, démissions successives,… la campagne d’Hillary Clinton est à bout de souffle. Depuis plusieurs semaines les analystes politiques des médias américains s’interrogent sur les chances d’Hillary Clinton de remporter l’investiture. Bien que certains d’entre eux soient plutôt optimistes, beaucoup s’accordent à dire qu’Hillary Clinton est dans une position difficile.
Si les résultats des sondages se concrétisent dans les urnes, la sénatrice de New York devrait pourtant l’emporter dans 15 jours en Pennsylvanie. Pourtant, seule une victoire écrasante lui permettra de faire la différence. Selon plusieurs estimations, il serait pratiquement impossible pour la candidate de combler son retard avant l’issue des primaires démocrates.
Barack Obama disposera certainement du soutien d’un plus grand nombre de délégués élus lors de la convention nationale du parti. Reste à savoir si le camp Clinton parviendra à convaincre les superdélégués de se prononcer en faveur d’une candidate qui, à priori, sera soutenue par moins de délégués élus que Barack Obama ?
Même si aucune certitude n’est acquise, il semble peu probable, sauf véritable renversement de la situation actuelle, qu’Hillary Clinton parvienne à l’emporter. Les débats actuels au sein du parti démocrates illustrent l’inquiétude du parti à l’égard de la montée en puissance de la candidature McCain.
Comme nous l’expliquions il y a quelques semaines, cet affrontement dessert le parti démocrate qui a besoin de se rassembler au lieu de se diviser entre partisan d’Hillary Clinton et de Barack Obama.

8 commentaires:

fred a dit…

Certe, Hillary Clinton est dans une dynamique peu enviable, cependant, les résultats des votes déjà effectués ne laissent pourtant pas apparaître un si grand écart que ça.
Ce qui tendrait à prouver que les choses ne sont pas aussi prononcées qu'on veut bien le faire croire.
Je constate qu'il y à un décalage entre rumeurs et discours d'une part et résultats des votes effectués d'autre part.
Si effectivement Hillary Clinton est si mauvaise que ça, pourquoi talonne t'elle Barack Obama ? Pourquoi les votes ne sont ils pas plus tranchés en nombre ?

Je pense que l'entourage de H. Clinton n'est pas très performant et peine à insuffler un air de nouveauté et d'intérêt. Les votants ont semble t'il perçu un intérêt pour Obama mais pas suffisamment solide et construit pour évincer Clinton.
L'une n'est pas assez mauvaise et l'autre pas suffisamment bon.....

D'un côté une femme blanche, expérimentée, au discours cohérant mais trop vue à l'allure de "déjà vu", et d'un autre côté un "nouveau", noir, au discours plutôt académique et porteur d'un style nouveau suscitant curiosité .

Hillary n'est pas morte politiquement.... et tant que les votes ne sont pas tombés....tout est permis et tous les coups sont permis.

A suivre......

Anonyme a dit…

je crois plutôt c'est clinton qui était archi-favori au début elle est contre toute attente derrière, si apres ça on me dit qu'Obama n'est pas assez compétent je dis que nous fesons preuve de mauvais foi, les seuls couacs qu'on a pu relever d'Obama ne sont venu que de ses collaborateurs ou sympathisants, donc qu'on arrete de nous dire qu'il n'est pas assez ceci ou cela..

Anonyme a dit…

Fred a dit:D'un côté une femme blanche, expérimentée, au discours cohérant mais trop vue à l'allure de "déjà vu", et d'un autre côté un "nouveau", noir, au discours plutôt académique et porteur d'un style nouveau suscitant curiosité.

Quid des mensonges flagrants de Clinton (Bosnie, Irlande)? Quid du discours historique d'OBAMA sur les races? Obama suscite un espoir extraordinaire de changement vers plus d'honnêteté en politique. C'est là sa force d'attraction qui est loin de n'être que de la curiosité. Vous avez tout faux

Anonyme a dit…

Je crois que les USA ont besoin du sang nouveau et de sortoir du dogmatisme, du mensonge et de l'arrogance. Pour cela, il faut qu'Obama soit president. Les USA actuellement ont une tres mauvaise image dans tout le monde entier à causes des mensonges elaborés depuis la maison blanche et de leur maniere de faire: La politique du baton.

fred a dit…

Il est illusoire de croire qu'Obama apportera quoi que ce soit...Obama est une image, un concept bien joli, un bon petit soldat rigide et académique, qui , je le répète, suscite curiosité et envolée et c'est ce qui le place là où il est actuellement.???mais est ce suffisant ?
Ce qui me dérange chez Obama justement, c'est son discours sur les races....d'un style téléphoné...
Les usa ont effectivement besoin d'un souffle porteur, on est d'accord à dessus (comme en France et on s'est bien fait avoir) et, malgré son IMAGE novatrice, Obama n'apportera RIEN de nouveau, excepté une nouvelle "lutte" blanc/noir..et j'ai bien peur qu'en élisant Obama, les usa n'aille au devant d'une déconvenue !
Attention aux solutions trop évidentes...et ne vous laissez pas bercer par les discours d'espoir, d'honnèteté , de changement radical et les images nouvelles....et j'ai bien peur que ce soit ce qu'il se passe...une douce illusion appelée Obama.

Anonyme a dit…

Désolé Fred, je ne vois aucun académisme dans les discours d'Obama. Ecoutez en revanche ceux d'Hillary Clinton: un seul argument, son expérience, une seule méthode, l'invective. Quant au fond, on ne sait à quel collaborateur elle donnera raison. Si on relit le discours d' Obama sur la question raciale, on y trouvera plutôt moins de généralités que dans un discours politique habituel. Et LE grand mérite de ce candidat, qui le distingue vraiment des deux autres, est sa manière de ne pas instrumentaliser les thèmes du terrorisme et de la sécurité nationale. J'avoue avoir du mal à comprendre l'animosité qu'il déclenche chez certains; un certain ton les rassemble que je ne parviens pas à définir. J'y réfléchirai. En tout cas, Si on le compare à Clinton, son lyrisme sec a infiniment plus de style.

Anonyme a dit…

SVP!
Obama est quand même senateur d'1 Etat americain. Vous parlez souvent de lui comme vous le faites toujours des pauvres africains. Je vous rappelle qu'il faut être elu pour pouvoir devenir senateur aux USA. Les autres prétendants ne sont pas mieux que des senateurs.

Anonyme a dit…

Dans tous les états qui restent en jeu, même si HRC les gagne tous avec seulement 10% d'écart elle ne pourra jamais remonter son handicap de 140 délégués. Barak lui même a déja dit s'il atteint 30% il sera victorieux. C'est là qu'on verra le culot des supers délégués! Oseront-ils défier le suffrage des électeurs au risque d'un éclatement du partie démocrate avec B H O comme leader d'une nouvelle force politique capable d'ammener un vrai changement dans la polique aux USA. Attendons la fin des primaires, même si les électeurs Républicains votent pour HRC, il ne lui est plus possible d'obtenir l'Investiture sauf un déni de justice !