Regard sur les Etats-Unis

mardi 29 avril 2008

Le vent est-il entrain de tourner en faveur d’Hillary Clinton ?

Cette question précise que tout le monde se pose, appelle une réponse claire : le vent est actuellement entrain de tourner en faveur d’Hillary Clinton.
Les mauvaises nouvelles s’accumulent en effet pour Barack Obama. Premier problème (de taille) pour le sénateur de l’Illinois est que sa campagne est entrain de s’essouffler. Son affrontement avec sa rivale pèse sur le moral des électeurs démocrates pressés d’en finir avec ce processus interminable. Plus grave encore, les derniers sondages nationaux montrent que John McCain remonte et se retrouve désormais au coude à coude avec Barack Obama, alors que ce dernier le devançait très largement il y a encore quelques semaines. Deux sondages publiés par les instituts Rasmussen et Gallup publiés le 27 avril montrent que les deux adversaires sont désormais à égalité.
Une mauvaise nouvelle n’arrivant jamais seule, un sondage AP-Ipsos publié le même jour annonce qu’Hillary Clinton aurait 9 points d’avance sur John McCain au niveau national. Il s’agit d’une très mauvaise nouvelle pour le sénateur qui cherche à rallier les derniers superdélégués indécis.
Mais ses ennuis ne s’arrêtent pas là. Alors que les prochaines primaires auront lieu dans tout juste une semaine, Barack Obama est confronté à un « nouveau » danger : la tournée médiatique du révérend Jeremiah Wright.
Alors que le sénateur de l’Illinois était parvenu à éteindre la polémique causée par les propos tenus par son ancien pasteur, ce dernier a décidé de refaire parler de lui. Le révérend a donné une conférence de presse, ce lundi, au National Press Club de Washington. Contre toute attente, il a tenu à préciser que les attaques personnelles dont il avait fait l’objet sont en réalité des attaques contre les églises afro-américaines. Il a également réaffirmé l’ensemble des propos qui avaient fait polémique il y a encore quelques jours.


Jeremiah Wright persiste et signe. Et c’est là le grand danger pour Barack Obama. En réagissant timidement pour ne pas réveiller la polémique (il a simplement affirmé que les actes du révérend soulignent qu’il n’y a plus de coordination entre sa campagne et M. Wright), le sénateur de l’Illinois prend le risque de s’exposer à de nouvelles critiques. Dans le camp d’Obama, les esprits s’échauffent et certains n’hésitent pas à l’appeler à renier publiquement le révérend Wright.

En attendant, la campagne des primaires se poursuit. Et les superdélégués assistent en qualité d’arbitre à cet affrontement sans précédent. Des superdélégués qui, comme on le sait, détiennent les clés du résultat final.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

ce qui est extraordinaire dans ces elections c'est de voir que une fois de plus une personne de couleur n'aura aucune chance d'etre president aux etats unis. il y a quelques semaines, Obama largement en tete avait le soutien de beaucoup de monde, aujourd'hui avec les bassesses Clintonienne le vent tourne, qui n'a rien a voir avec de la politique mais avec ce que l'on trouve dans des poubelles..... et maintenant l'on voit tout se petit monde se rabibocher avec la snipeuse Clinton et croyer moi que si la situation tourne legerement en defaveur d'Obama dans quelques jours, il sera oblige de jeter l'eponge tellement sera grande la pression.... ce que n'a pas voulu faire Clinton sous le peu de pression, lui sera oblige de le faire et vite...... sa couleur de peau sera de nouveau une excuse..... on prefera 30 annees d'experiences bidons qui sera maleable a un nouveau president pleins de fougues et intelligent....
j'ai honte de cette maniere de pratiquer la politique.....
j'ai encore espoir d'une victoire d'Obama, non pour lui meme mais pour le changement......

Eméric a dit…

Eh bien dites donc,

Vous enterrez OBAMA vivant vous !

Comment un dernier sondage pour un événement qui se déroulera en Novembre peut-il effacer tous les autres sondages qui donnaient OBAMA vainqueur ?

En outre, il faut croire que les Américains seraient moins intelligents que les Européens, sinon comment ne pas soupçonner Jeremiah WRIGHT de s'être mis au service des CLINTON ?

Si les règles ne sont pas modifiées en faveur d'HILLARY, la logique pro-OBAMA suivra son cours...

Eméric a dit…

Mon commentaire a disparu !

Que peut-on en conclure ?