Regard sur les Etats-Unis

vendredi 9 mai 2008

Quand Barack Obama décide d'ignorer Hillary Clinton

Alors qu’Hillary Clinton vient d’annoncer qu’elle souhaitait poursuivre sa campagne jusqu’à ce qu’un des candidats soit investi, Barack Obama a décidé de mettre en place une nouvelle stratégie fasse à sa rivale : l’ignorer.
Son staff de campagne estimant qu’il avait définitivement creusé l’écart, lui a désormais conseillé de se concentrer sur l’élection générale de novembre. Barack Obama a d’ores et déjà annoncé qu’il allait prochainement faire campagne dans les derniers états qui n’ont pas encore organisé de scrutins, mais également dans les états cruciaux de l’élection présidentielle (notamment dans l’Ohio, la Floride et la Pennsylvanie).
En faisant campagne dans ces grands états, Barack Obama cherche à renforcer sa stature de présidentiable auprès des derniers superdélégués indécis. Il va chercher à démontrer qu’il est capable de batailler contre John McCain dans des régions qui ont pu afficher leur préférence envers la sénatrice de New York.
Si le sénateur de l’Illinois parvient à montrer qu’il est parfaitement à même de battre John McCain en novembre prochain, les superdélégués n’auront plus d’autre choix que de lui accorder leur confiance.

5 commentaires:

fred a dit…

mouaifff..pas terrible comme stratégie...ignorer clinton, c'est aussi ignorer ceux qui ont déjà voté pour elle, et ceux qui ont l'intention de voter pour elle..pas terrible comme message ...a suivre...

Anonyme a dit…

d’ores et déjà ;)

bee a dit…

C'est au contraire une très bonne initiative. Et vise à démontrer qu'il n'a désormais qu'un seul adversaire: John McCain. Quand on voit qu'Hillary Clinton alors que dans son discours de mardi avait dit qu'elle serait prête à se ranger derrière le candidat investi par le parti (sous-entendu Obama, puisqu'elle ne peut pas se ranger derrière elle-même!!!) pour quelques heures plus tard, faire des déclarations qui ne visaient encore une fois qu'à diviser l'électorat démocrate et qui plus est comportant des sous-entendus racistes...

trystan a dit…

Depuis le début des primaires, Obama a toujours reconnu les qualités d'Hillary Clinton, quelles que soient les outrances de sa rivale. Les supporters de l'ex First Lady lui en sauront-ils gré lorsqu'il s'agira de choisir le Président des Etats-Unis? J'ai pour ma part rarement vu (jamais en fait) un candidat de cette trempe, se tenant à sa ligne de conduite quelles que soient les circonstances.

Je suppose que les super-délégués ont eux aussi été impressionnés. Car plus que la victoire, réelle en nombre de délégués, mais limitée par les victoires de Clinton dans la plupart des grands états et le coeur de l'électorat démocrate, la manière est remarquable.

Dram-M. a dit…

Barack semble être un monsier du changement. Sa stratégie actuelle n'est du tout mauvaise car on se pas perdre beaucoup de temps quand le candidat republicain reféchit déjà plus haut.Je ne partage pas le même point de vue avec Fred qui dit que ...ignorer Clinton,c'est aussi ignorer ceux qui ont déjà voté pour elle...Ce que nous devons savoir est qu'il yaura seulement un candidat démocrate et Barack est sur le bon chemin pour en être ce candidat là.C'est juste un jeu de la democratie: voix de la majorité( partisants de Barack avec protection de la minorité ( partisants de H.Clinton).Je me suis toujours dit que si on moins H.Clinton était dans la position actuelle de Barack,ce dernier se serait déjà retiré pour renforcer les chances de la première à battre le candidat republicain.Mais pourquoi H.Clinton ne peut pas être "smart girl"? et éviter ce que j'appele" acharnement politique"? Barack est bel et bien le gagnant.C'est très clair comme l'eau de roche.C'est bien qu'il ignore Clinton pour le moment et se concentre à la confrontation avec John McCain. Que les partisants de Clinton se rangent derrière Barack pour le bien du parti démocratique.