Regard sur les Etats-Unis

mardi 10 juin 2008

George Bush entame sa tournée d’adieu européenne

Alors que la campagne pour la présidentielle de novembre prochain bat son plein, on en oublierait presque le Président toujours en exercice. George W. Bush entame cette semaine sa tournée d’adieu européenne.
Au cours de ce voyage, George W. Bush assistera à son dernier sommet Etats-Unis-Europe et va essayer de convaincre les puissances européennes d’accroitre la pression économique sur l’Iran. George W. Bush se rendra en Slovénie, Allemagne, France, Italie et au Royaume Uni.
Pourtant cette dernière tournée ne risque pas de redorer l’image d’un Président très impopulaire dans la plupart des pays Européens. Selon certains diplomates, il n’y aura aucune mesure inédite adoptée à la suite de cette rencontre au sommet entre le Président américain et ses homologues européens.
Une page se tourne…
Pour nos lecteurs français, sachez que France 3 diffusera jeudi, une interview exclusive du Président américain (à 12h30 et 19h30 au cours des journaux d’information de la chaine). Lors de cet entretien, George W. Bush reviendra sur le bilan de ses deux mandats. Tout en se déclarant optimiste sur l’avenir des relations franco-américaines, le Président affirme regretter ne pas avoir été bien compris par certains pays européens. Il reviendra sur les sujets d’actualité et sur sa vision de la prochaine élection présidentielle.

3 commentaires:

Minik a dit…

maintenant il va jouer sur le mode de "l'incompris"!!!!lol
pour moi George Bush aura été le pire président que les USA aient pu se donner depuis que je suis capable de suivre les infos (en gros depuis Kennedy)... qu'il parte... et vite...
mais j'aimerais que vous reveniez sur les propos de B. Obama quant au devenir de Jérusalem... inexpérience ou calcul ????

trystan a dit…

Je ne suis évidemment pas capable de dire quelles étaient la part de calcul et la part de conviction dans les propos d'Obama. Une chose me paraît neanmoins évidente: Obama est supposé être proche de certains pro-palestiniens et il est certain qu'il devra faire le maximum pour rassurer la communauté juive des Etats-Unis, et, s'il est élu, contribuer à une solution équilibrée. C'est la raison pour laquelle ses propos ne me choquent aucunement.

Remarquez également qu'il a répété à trois reprises qu'il prendrait toutes les dispositions nécessaires pour empêcher l'Iran de nuire à Israël et de se procurer l'arme nucléaire. Ne faut-il pas y voir un clin d'oeil à ceux qui connaissent ses choix en matière de politique étrangère? Pour le dire plus clairement, un belliciste n'aurait-il pas été plus explicite en une seule phrase?

Plus généralement, il me semble que les positions anti-israëliennes sont le meilleur moyen de ne rien régler. Les positions les plus tranchées ne servent la plupart du temps qu'à se donner de l'importance à peu de frais.

Anonyme a dit…

Je pense plus qu'Obama en adoptant cette position se rapproche de celle de nombreux chrétiens surtout protestants pour qui Jérusalem est la capitale indivisible de l'Etat d'Israel.