Regard sur les Etats-Unis

mardi 26 août 2008

En marge de la convention de Denver, Barack Obama demande conseil à Nicolas Sarkozy

Hier soir, en marge de la convention du parti démocrate de Denver, Barack Obama et Nicolas Sarkozy se sont entretenus pendant près d’une demi-heure au téléphone. Le candidat démocrate souhaitait prendre conseil auprès du président français et actuel président en exercice de l’Union Européenne, sur les grands dossiers en matière de politique étrangère (principalement sur la situation en Afghanistan et sur la Géorgie).
Le secrétaire général de l’Elysée, Claude Guéant, a toutefois tenu à préciser que le président français entretenait également des relations « très amicales » avec son adversaire John McCain.
Regard sur les Etats-Unis vous signale également la parution dans le quotidien Les Echos, daté de vendredi dernier, d’une tribune de Franck Louvrier, conseiller à la présidence de la République pour la communication et la presse, sur l’influence d’internet sur la campagne américaine. Cet article revient sur l’incroyable parcours de Barack Obama sur la toile et sa capacité à utiliser ce « nouveau » média au service de sa stratégie électorale. Franck Louvrier mentionne également la conférence de presse de Barack Obama et de Nicolas Sarkozy au cours de laquelle douze blogueurs (dont REU) avaient eu le privilège d’assister.

2 commentaires:

littlehorn a dit…

Hier soir, en marge de la convention du parti démocrate de Denver, Barack Obama et Nicolas Sarkozy se sont entretenus pendant près d’une demi-heure au téléphone. Le candidat démocrate souhaitait prendre conseil auprès du président français et actuel président en exercice de l’Union Européenne, sur les grands dossiers en matière de politique étrangère (principalement sur la situation en Afghanistan et sur la Géorgie).
Ah la vache, mais c'est de pire en pire, Obama qui demande conseil au néo-conservateur Sarkozy ! Monsieur le "défenseur de la démocratie"! La version française de George Bush !

Anonyme a dit…

En France, surtout parmis les electeurs gauchistes, existe une vision simpliste, caricaturale, d'Obama. En fait, on n'a pas vraiment idee de son parcours (idealise pour des raisons de campagne) ou de ses convictions.

Barack Hussein Obama Jr. (son nom complet) a ete proche de Weatherman (mouvement extremiste qui pronait la lutte arme et justifiait les meurtres et les attentats-sorte d'Action Directe), il est un chretien fondamentaliste (ancien membre de l'eglise "noire" du pasteur Jeremiah Wright, un precheur raciste et extremiste), il est pour la peine de mort et contra l'avortement, il a vote recemment une loi qui permet les ecoutes telephoniques sans mandat, il a une vision racialiste de la societe (decrit sa grand-mere comme "une personne blanche typique") etc. Il est parti du radicalisme gauchiste pour arriver a etre un democrat conservateur (Hillary est a sa gauche dans le parti). D'ailleurs, nombre d'activistes americains gauchistes sont tres decus de prises de positions d'Obama.

En France, avec son parcours americain, il serait membre du gouvernement Fillon et un sarkozyste, en aucun cas un socialiste et encore moins un extremiste de gauche. Alors c'est tout a fait "normal" pour Obama de parler avec Sarkozy en "ami et confident" :)